Moins de soleil et autant d'économies (Information de l’ADEME

Même en région Parisienne, il vous est possible de chauffer votre eau sanitaire grâce à l'énergie solaire. Ce qui surprenant et pourtant réel est que le taux d'économie d'énergie est meilleur dans le Midi.

C'est l'adéquation entre les besoins et l'ensoleillement disponible qui détermine la productivité des capteurs solaires. Ainsi, même si le taux d'économie d'énergie est plus élevé dans le sud que dans le nord, la quantité d'énergie économisée ne sera pas forcément plus importante.

Par exemple, une installation qui couvre 52 % des consommations dans le sud (9 300 kWh) économisera 4 830 kWh alors que la même installation placée dans une maison identique dans l’Est de la France couvrira 30 % des consommations (16 300 kWh) et économisera pourtant 4 890  kWh.
Les systèmes solaires combinés conviennent très bien aux régions froides et bien ensoleillées, ou à celles où l'on doit chauffer longtemps. Certaines zones de montagne remplissent ces deux conditions. Le solaire peut y permettre de substantielles économies de chauffage.

Mais quelle que soit la région où l'on se trouve, le printemps et l'automne offrent un meilleur ensoleillement que l'hiver et la maison a souvent besoin d'être chauffée : le chauffage solaire d'une habitation offre donc d'intéressantes perspectives d'économie en intersaison, et cela quelle que soit la localisation géographique.